Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > Non classé
  • > Algérie: extension de l’opposition à la candidature Bouteflika .

10 mars 2014

Algérie: extension de l’opposition à la candidature Bouteflika .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 18 h 33 min

Algérie: extension de l’opposition à la candidature Bouteflika . 2014-03-10algerie

Manifestation du 6 mars dernier

Monde -            humanite            le 10 Mars 2014

Algérie

Algérie: extension de l’opposition à la candidature Bouteflika

Mots clés :                           algérie,                            abdelaziz bouteflika,                            abdelmalek sellal,                            élections algériennes,                            rachid nekkaz,

 

 

Alger est le théâtre de nouvelles manifestations. Le mouvement de protestation contre un quatrième mandat du président, âgé et diminué par un accident vasculaire cérébral, s’élargit.

Le propos est on ne peut plus clair : «Le président Bouteflika n’a pas besoin de faire une campagne électorale. Il est suffisamment connu, son programme et son bilan aussi», a déclaré, le 6 mars, le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, à Tipaza. « Les partisans de la fitna (désordre) et de la zizanie, les aventuriers doivent savoir que l’intérêt du pays prime sur tout », a-t-il ajouté dans un avertissement aux opposants à la candidature controversée du président sortant à un quatrième mandat.

Pourtant, les protestations se multiplient. Jeudi, les forces de police ont interpellé près de 200 manifestants au centre d’Alger, dispersant sans ménagement un rassemblement organisé par le mouvement Barakat (Ça suffit) à proximité de la place Maurice-Audin. « Ce n’est pas contre Abdelaziz Bouteflika qu’on proteste, mais contre le fait qu’il brigue un nouveau mandat », explique à l’Humanité Azwaw, dont la photo de l’interpellation musclée – il est handicapé – a fait le tour de la Toile. Barakat compte organiser d’autres actions de protestation dans plusieurs villes du pays.

Sit-in mercredi

Samedi, devant la grande poste d’Alger, ils étaient plus d’un millier à accompagner ­Rachid Nekkaz, scandant « non au quatrième mandat ». Succès assuré pour ce candidat indépendant, quelque peu iconoclaste, qui a dénoncé la disparition mystérieuse des 85 000 signatures exigées pour le dépôt de sa candidature, alors qu’il se trouvait – c’était le 4 mars – au siège du Conseil constitutionnel. Elles seraient, selon lui, éparpillées dans un champ à 50 km d’Alger… Pour autant, Nekkaz a maintenu sa candidature. À son tour, la Coordination nationale des partis et des personnalités appelant, eux, au boycott de la présidentielle, dont font partie le RCD (parti laïque) et le MSP (ex-Hamas), va organiser un sit-in le 12 mars au Monument des martyrs à Alger. Tandis que les gardes communaux, supplétifs civils de l’armée ayant lutté contre le terrorisme islamiste, ont décidé d’organiser des manifestations pour ne pas « laisser à la mafia politico-financière un pays qu’on a soustrait des mains des terroristes ».

  • A lire aussi:

Algérie: Barakat, ce mouvement de contestation qui inquiète les autorités

Algérie : le mouvement anti-Bouteflika durement réprimé

Hassane Zerrouky

Laisser un commentaire

 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron