Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > Non classé
  • > Le Venezuela rompt ses relations politiques, diplomatiques et économiques avec le gouvernement du Panama

9 mars 2014

Le Venezuela rompt ses relations politiques, diplomatiques et économiques avec le gouvernement du Panama

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 18 h 28 min

Accueil   |   Suivant »

Après la chute de l’URSS, le socialisme renaît en Amérique Latine

Le Président de la République, Nicolas Maduro, a annoncé au pays que le gouvernement Bolivarien a décidé de rompre politiques, diplomatiques et économiques avec le gouvernement de Panama, à la charge de Ricardo Martinelli

Le Venezuela rompt ses relations politiques, diplomatiques et économiques avec le gouvernement du Panama
Maduro a révélé que Martinelli «a œuvré activement contre le Venezuela en créant les conditions pour que l’Organisation des Etats Américains (OEA) et d’autres organismes fassent un pas vers l’intervention contre contre pays », a-t-il dénoncé dans un discours prononcé à la Caserne de la Montagne, au 23 Janvier de Caracas où des présidents, des leaders, des premiers ministres, des chanceliers, le peuple organisé, des familles, des activistes et des intellectuels rendaient hommage au commandant Hugo Chavez pour le 1° anniversaire de sa disparition physique.
Maduro a signalé que le chancelier du Panama, Francisco Alvares de Soto, a été alerté « plusieurs fois » sur l’intention du Venezuela de rompre ses relations suite à sa « conspiration ouverte » contre le peuple et le Gouvernement Bolivarien.
« Face à la conspiration ouverte du chancelier panaméen, face à la conspiration ouverte du gouvernement panaméen à l’OEA, j’ai décidé de rompre les relations politiques et diplomatiques avec le gouvernement actuel du Panama » a déclaré Maduro sur Venezolana de Television.   De plus, l’exécutif national a décidé « de geler toutes les relations commerciales et économiques à partir de maintenant pour défendre la souveraineté de notre pays et la paix », a ajouté le président.
« Nous n’allons pas permettre que quelqu’un importune impunément notre patrie », a souligné le président qui a déclaré que Martinelli ne représente pas le grand peuple panaméen « le peuple d’Omar Torrijos, le peuple parmi lequel se trouvait notre Libérateur lorsqu’il affrontait des conspirations, les mêmes qu’aujourd’hui ».
Le Venezuela affronte un coup d’Etat permanent dirigé par des partis politiques d’extrême droite financés par les Etats-Unis.   Ce plan comprend une campagne féroce contre le Venezuela avec la participation de pays comme le Panama, qui par des interventions au sein de la diplomatie, font pression pour une intervention dans le pays.
AVN 05/03/2014
(traduction Françoise Lopez)
Nicolas Maury

Laisser un commentaire

 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron