Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > Non classé
  • > François Liberti : « À Sète, le patrimoine, c’est le port » .

25 février 2014

François Liberti : « À Sète, le patrimoine, c’est le port » .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 24 min

François Liberti : « À Sète, le patrimoine, c’est le port » . francois_liberti

 

Politique -            humanite            le 25 Février 2014

Municipales 2014

François Liberti : « À Sète, le patrimoine, c’est le port »

Mots clés :                           pcf,                            front de gauche,                            sète,                            municipales 2014,                            municipales sète,                            françois liberti,

 

 

Municipales 2014. Le chef de file du Front de gauche aux municipales et ancien député maire veut 
reprendre la ville à la droite pour refaire de Sète une ville portuaire accessible aux jeunes.

Votre liste laisse leur place aux citoyens. Comment envisagez-vous le rapport élus-habitants ?

François Liberti. Depuis le début notre leitmotiv, c’est coélaborer un projet de ville avec les gens ! Les élus ne décident pas seuls. Nous utiliserons les moyens classiques comme les commissions extramunicipales mais nous axerons notre travail sur la coélaboration. Par exemple, pour un projet d’infrastructure, nous déciderons avec la population les contenus et les besoins du projet. Ensuite, nous voulons mettre en place des budgets partagés avec le secteur associatif et citoyen. On définit ainsi ensemble les priorités à développer.

Avec 18 % de chômage à Sète, comment favoriser l’emploi ?

François Liberti. Ici, notre patrimoine, c’est le port et la conchyliculture. Même si le port décline, c’est un site où 1 500 emplois directs sont fidélisés et où les salaires sont 30 % au-dessus du secteur. Il faut renforcer la formation continue avec des métiers techniques accessibles à tous. 80 % des emplois du port ne sont pas délocalisables. Ensuite, les friches industrielles classées en zone portuaire doivent rester à disposition pour développer de l’activité. Enfin, comme cela se fait ailleurs, nous développerons une structure d’accueil de pépinières d’entreprises. Certes, la ville ne crée pas d’emplois mais elle est facilitatrice d’installation d’entreprises. Il faut donc que son engagement en la matière soit total. Pour les chantiers, nous voulons utiliser les clauses sociales pour faire travailler les habitants. Nous serons donc pleinement actifs sur l’emploi.

portsete

Un des enjeux de cette élection est le logement. Comment comptez-vous 
vous y prendre ?

François Liberti. Il faut construire des logements pour ceux qui en ont besoin. L’actuelle politique d’aménagement ne favorise pas l’emploi et le logement. Et les jeunes s’en vont ! On fait de Sète une ville pour les têtes blanches et, dès qu’un mètre carré se libère, c’est un promoteur qui en bénéficie. C’est un gâchis considérable, car une partie de ces constructions sont faites pour ceux qui spéculent sur la pierre. Les possibilités existent pour l’accès au logement, ce sont les choix politiques actuels qui ne le permettent pas.

Comment répondrez-vous 
au défi écologique ?

François Liberti. Nous développerons un quartier écologique en aménageant l’espace pour qu’il soit un vrai quartier, avec ses services de proximité et des espaces pour les piétons.

>>> Lire sur les municipales à Sète : Le Front de gauche vise la reconquête de la mairie sètoise

Lire aussi sur les élections municipales:

Entretien réalisé par Nicolas Séné

Laisser un commentaire

 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron