Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > Non classé
  • > Auchan ou la fable du pacte de compétitivité ! (Marie-Noëlle Lienemann) .

31 janvier 2014

Auchan ou la fable du pacte de compétitivité ! (Marie-Noëlle Lienemann) .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 37 min

-            Auchan ou la fable du pacte de compétitivité ! (Marie-Noëlle Lienemann) . humanitefr            le 31 Janvier 2014

 

Auchan ou la fable du pacte de compétitivité ! (Marie-Noëlle Lienemann)

Mots clés :                           auchan,                            marie-noëlle lieneman,                            pacte de compétitivité,

 

 

Cherchez l’erreur: Le groupe Auchan supprime 300 postes sur les deux années à venir et va toucher 120 millions d’euros avec le CICE en 2013-2014

Ce n est pas faute d’avoir répété, en nous opposant au crédit compétitivité emploi (CICE) et en affirmant que ces aides généralisées à toutes les entreprises, sans ciblage et sans contreparties, étaient un gaspillage d’argent public, qui n’amélioreraient ni l’emploi, ni réellement la compétitivité de notre industrie et de notre économie. Mais là, le cynisme atteint des sommets. Non seulement Auchan continue à faire des profits, même s’il observe une chute d’activité en France et donc il n’est pas légitime qu’il licencie. Mais en plus, il va empocher des millions d’aides publiques.

Cette affaire montre bien l’absurdité de la thèse de la diminution du coût du travail pour lutter contre le chômage. les carnets de commandes, le niveau de l’activité sont bien plus déterminants. La flexibilité du travail contrairement à ce que le patronat répète à l’envi pousse à la contraction maximale des postes ( Bonjour l’ANI!) et enfin en dépit des engagements que nous avions pris, nous n’avons pas encadrer les licenciements dit boursiers, ou quand les groupes font des profits importants….

Alors STOP!

Arrêtons ce gaspillage fonds publics, de surcroit financés par la hausse injuste de la TVA.

Arrêtons ces aides sans contreparties, interdisons les licenciements dans les entreprises qui touchent le CICE – qui plus est lorsque l’entreprise ou le groupe sont rentables- , obligeons le remboursement des aides en cas de manquement.

Arrêtons d’arroser sans discernement les entreprises de milliards d’EUROS sans contraintes précises, mesurables, sanctionnables, sans donner aux salariés des garanties sonnantes et trébuchantes.

Pour l’heure et à minima, il est indispensable que le gouvernement fasse voter de toute urgence une stratégie de ciblage et de contreparties réelles au CICE.

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris

Laisser un commentaire

 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron