Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

31 mai 2013

Ce vendredi dans l’Huma : Bernard Tapie,le très cher ami de Sarkozy .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 10 h 25 min

Médias Ce vendredi dans l’Humanité : Bernard Tapie, le très cher ami de Sarkozy

Ce vendredi dans l'Humanité : Bernard Tapie, le très cher ami de Sarkozy

0 Réagir

L’arbitrage à 403 millions d’euros prend la dimension d’un scandale d’Etat. Les largesses de l’état sarkoziste, dispensé par l’entourage de l’Elysée, ont largement compensé la « mauvaise affaire » de Bernard Tapie dans la vente d’Adidas en 1993. Dernier épisode : la mise en examen de l’avocat de l’homme d’affaire. Décryptage.  

L’Humanité de ce vendredi en numérique dans notre boutique en ligne

Les Urssaf sur la corde raide .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 10 h 20 min

Social-Eco Les Urssaf sur la corde raide

Les Urssaf sur la corde raide

Suppressions de postes, explosion des risques psycho-sociaux, qualité de service pas au rendez-vous… Pour la CGT, la régionalisation des Urssaf est une catastrophe. Une mobilisation a eu lieu ce jeudi à Paris.

Marseille : le collectif du 1er juin marche samedi « contre toutes les violences » .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 9 h 56 min

Société Marseille: le collectif du 1er juin marche samedi « contre toutes les violences »

Marseille: le collectif du 1er juin marche samedi "contre toutes les violences"

Samedi, à l’initiative d’un collectif de citoyens, les Marseillais sont appelés à se mobiliser non seulement « contre toutes les violences » mais aussi pour promouvoir des mesures d’égalité et de justice élaborées avec les habitants des quartiers populaires.

Les vacances d’été,ce luxe inaccessible pour la moitié des Européens .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 9 h 43 min

Société Les vacances d’été, ce luxe inaccessible pour la moitié des Européens

Les vacances d'été, ce luxe inaccessible pour la moitié des Européens

Les congés d’été seront, cette année encore, pour près d’un européens sur deux, un désir inaccessible .Selon une étude d’Ispos, les Français ne seront plus que 62 % à partir.

La pression de la crise économique joue sur les intentions de départ en vacances des européens. Ils seront, cet été, à un niveau exceptionnellement bas, plus atteint depuis huit ans. Néanmoins, ceux qui partiront, le feront à budget stable, nous apprend une étude d’Ipsos commandée par Europ assistance.

30 mai 2013

Syrie : Genève 2 s’engage bien mal .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 17 h 15 min

Monde Syrie : Genève 2 s’engage bien mal

Syrie : Genève 2 s’engage bien mal

L’opposition syrienne a réglé son problème de représentation en annonçant qu’elle n’enverrait personne à la conférence internationale dite de « Genève 2″. Bachar al-Assad de son côté avait accepté de parler de paix, tout en accueillant des combattants du Hezbollah et des batteries de missiles antiaériennes russes.

La bataille pour les retraites s’engage .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 17 h 08 min

Social-Eco -            La bataille pour les retraites s'engage . humanite           le 15 Mai 2013

Réforme

La bataille pour les retraites s’engage

Mots clés :                           medef,                            laurence parisot,                            Retraite ,                            olivier dartigolles,                            martine billard,                            gauche,                            réforme des retraites,

 

Une partie de la gauche élève la voix contre les exigences posées par le Medef.

La présidente du Medef, Laurence Parisot, était conviée, lundi, à Matignon, pour préparer la conférence sociale des 20 et 21 juin prochains. À cette occasion, elle a fait valoir auprès du premier ministre, Jean-Marc Ayrault, son souhait de voir « un allongement de la durée de cotisation à 43 ans d’ici à 2020 » et « un recul de l’âge légal à au moins 65 ans à l’horizon 2040 ». « Laurence Parisot vient d’engager l’offensive sur le dossier du financement des retraites (…). Pour le Medef, le travail c’est la santé donc pourquoi ne pas mourir à la tâche ! » accuse Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Le Parti de gauche estime que « Laurence Parisot prend les salariés pour des pigeons et des idiots ». Dans un communiqué, Martine Billard, coprésidente du PG, explique que le report de l’âge de départ à la retraite serait particulièrement préjudiciable « pour les carrières les plus précaires et les emplois les plus durs ». « Les femmes qui ont déjà des pensions bien plus faibles que la moyenne seraient les plus pénalisées », ajoute-t-elle. À l’issue de la consultation avec le patronat et les syndicats, le premier ministre, sur la question des retraites, avance d’un pas prudent. « Il n’y a pas, de notre part, urgence ou diktat », a expliqué Jean-Marc Ayrault, arguant « qu’il y a volonté de prendre les problèmes à bras-le-corps (…) avec une méthode qui est celle du dialogue social ». La ministre de la Santé, Marisol Touraine, précise que « la retraite par répartition doit rester le socle. Je ne pousse pas au bouleversement des principes existants ». Elle considère que la durée de cotisation est « le critère le plus juste » en raison de l’augmentation de la durée de vie mais encourage la prise en compte « des réalités des carrières ». Demain, le président de la République, François Hollande, donnera une conférence de presse et pourrait s’exprimer sur ce sujet. « Une nouvelle occasion pour un changement de cap », plaide Olivier Dartigolles.

Retraites : parisot enfonce le clou  En vue de la prochaine conférence sociale, le Medef tenait hier une conférence de presse pour faire connaître ses objectifs. « Situation économique très dégradée (…), premier trimestre catastrophique », le syndicat patronal s’est montré alarmiste. Laurence Parisot, présidente du Medef sur le départ, prétend que le diagnostic de la crise peut être partagé avec les partenaires sociaux.

Elle anticipe en revanche leurs réactions sur les conclusions qu’elle entend tirer de cette situation. Cette dernière veut imposer deux idées fortes. Elle exige plus d’efforts en matière de compétitivité. Fustigeant une hausse éventuelle du Smic et les « méfaits » des jours fériés sur la croissance, elle préconise « une augmentation de la quantité de travail annuelle » et défend le travail le dimanche. Au sujet des retraites, Laurence Parisot estime que « nous devons nous rendre compatibles avec le reste de l’Europe », c’est-à-dire cautionner l’allongement de la durée de cotisation et retarder l’âge légal de départ à la retraite.

Nicolas Dutent

Vous avez aimé les OGM,vous aimerez le poulet au chlore (PG)

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 16 h 46 min

-            Vous avez aimé les OGM,vous aimerez le poulet au chlore (PG) humanitefr           le 30 Mai 2013

 

Vous avez aimé les OGM, vous aimerez le poulet au chlore (PG)

Mots clés :                           martine billard,

 

 

 

La commission des Affaires Européennes de l’assemblée nationale a adopté ce mardi une résolution en faveur de l’ouverture de  négociations pour un Grand Marché Transatlantique (GMT) entre l’Europe  et les États-Unis. Écouter les débats était très instructif puisque  députés PS et députés UMP se sont félicités de leur bonne entente sur le  sujet. La présidente de la commission, membre d’Europe Écologie, a,  elle, oublié que les députés européens de son parti ont tous voté contre  la même résolution au parlement européen. Au final, la seule exigence  porte sur le refus de toute remise en cause de l’exception culturelle et  à un degré un peu moindre la résolution appelle à ne pas inclure les  industries de défense, ce qu’a refusé la commission européenne. Tout le  reste est négociable, mais bien évidemment la France sera extrêmement  vigilante, nous dit-on ! Au nom de la concurrence libre et non faussée,  demain nous pourrions nous faire imposer encore plus d’OGM, du bœuf aux  hormones de croissance, de la viande de mouton provenant d’animal cloné  ou du poulet lavé au chlore.

Le gouvernement voit dans la déréglementation qui résulterait de cet accord, une opportunité pour réindustrialiser la France. À se demander s’ils sont fous ou s’ils sont vraiment si loin des  réalités. Combien d’entreprises américaines ont licencié ou fermé des  établissements en France ces dernières années, y compris en pillant les  brevets à leur profit. Les États-Unis rencontrent des limites pour  pénétrer le marché agroalimentaire français grâce aux réglementations  sanitaires et environnementales existantes. Si demain ces normes  disparaissent, la concurrence deviendra totalement inégale, nos  assiettes seront envahies de mal bouffe et ce sera la fin de la  paysannerie déjà bien mal en point.

Les entreprises publiques sont déjà particulièrement mises à  mal par les traités européens qui cherchent à livrer aux entreprises  privées le maximum de secteurs. Or le mandat de négociation  accepte que les marchés publics puissent être ouverts aux entreprises  américaines. Ce n’est pas une réindustrialisation qu’apporterait un tel  accord. C’est un bradage total du peu qui reste. Ce GMT n’est que le  cheval de Troie de l’ultralibéralisme que les multinationales, à  commencer par celles des États-Unis, veulent imposer à tous les pays.  Quand elles rencontrent un échec, comme avec l’accord multilatéral pour  l’investissement (AMI) à la fin des années 90 ou le cycle de Doha (au  début des années 2000) elles ne se découragent pas, mais relancent  l’offensive d’une autre façon. C’est ce qui se passe avec cette  négociation pour un grand marché transatlantique. Nous refusons toute  négociation sur un tel accord, non seulement pour les peuples d’Europe,  mais pour tous les peuples de la planète, car si par malheur il  s’imposait, ce serait ensuite tous les autres pays qui seraient soumis  aux mêmes régressions. La parole doit donc être rendue au peuple sur ce  sujet, car il n’a jamais été informé et encore moins consulté. C’est  pourquoi nous exigeons un référendum.

Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche

Recommendations de la Commission européenne : un indigeste cocktail libéral de casse sociale .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 16 h 07 min

 

Recommandations de la Commission européenne : un indigeste cocktail libéral de casse sociale

 

La très technocratique commission européenne a dévoilé son programme de réforme qu’elle entend imposer à la France. Retraites, services publics, indemnisation chômage….c’est un indigeste cocktail libéral de casse sociale qu’elle entend faire avaler au gouvernement. Contrairement à ce qu’avait déclaré le Président Hollande, les deux ans octroyés par la commission pour ramener le déficit à 3% ne sont pas une chance pour notre pays et pour la croissance mais une laisse bien courte au service de l’autoritarisme bruxellois. La mise en œuvre de ce programme aurait de terribles conséquences pour notre pays. Au printemps dernier, une majorité a fait le choix du changement pas celui d’une fuite en avant dans le prolongement des politiques régressives pilotées par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy.

Le gouvernement doit refuser ces injonctions. François Hollande dit que « la commission n’a pas à nous dicter ce que nous avons à faire ». Cela ne suffit pas ! Le discours de la méthode du Président est un peu court. Il s’agit decombattre la voie de la récession et du moins-disant social tracée par la commission européenne.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Zizd Takieddine,soupçonné de vouloir fuir la France,placé en garde à vue .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 15 h 47 min

Politique Ziad Takieddine, soupçonné de vouloir fuir la France, placé en garde à vue

Ziad Takieddine, soupçonné de vouloir fuir la France, placé en garde à vue

Ziad Takieddine a été placé en garde à vue ce jeudi à Paris. Mis en examen à de nombreuses reprises, l’homme d’affaires franco-libanais venait d’acheter pour une petite fortune un passeport diplomatique. Soupçonné de vouloir quitter la France alors qu’il est soumis au contrôle judiciaire, il s’est fait arrêter.

Publicis : les actionnaires restent généreux avec le PDG .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 15 h 38 min

Social-Eco Publicis: les actionnaires restent généreux avec le PDG

Publicis: les actionnaires restent généreux avec le PDG

La comédie du say 
on pay, qui consiste à demander aux actionnaires de se prononcer sur le mécanisme de rémunération des dirigeants de leur entreprise, est finie: 
ils approuvent les 
4,8 millions de salaire de Maurice Lévy.

12345...38
 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron