Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

27 avril 2013

Le Printemps de Bourges réfléchit à son avenir .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 17 h 37 min

Culture Le Printemps de Bourges réfléchit à son avenir

Le Printemps de Bourges réfléchit à son avenir

Bourges, envoyé spécial. Daniel Colling, le patron du Printemps  a confirmé que des discussions étaient en cours sur le devenir du festival qui pourrait être proposé à la vente aux collectivités locales.

Le Printemps de Bourges sera-t-il repris par des producteurs privés ou par des partenaires publics ? La question est sur toutes les lèvres  à Bourges depuis que Daniel Colling, le directeur du Printemps  a annoncé «avoir commencé à réfléchir avec les collectivités locales sur l’avenir du festival ».

Le PS se divise entre « chancelière de l’austérité »et l’amie Merkel .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 17 h 35 min

Monde Le PS se divise entre « chancelière de l’austérité » et l’amie Merk

Le PS se divise entre "chancelière de l'austérité" et l'amie Merkel

L’exécutif a entrepris samedi de tempérer les propos virulents contre l’Allemagne et Angela Merkel de plusieurs cadres socialistes. Le gouvernement s’en prend au parti de la majorité qui veut se confronter frontalement et politiquement à la droite allemande.

Record chomage : arrèter ce bricolage désastreux .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 10 h 30 min

Record chômage : « arrêter ce bricolage désastreux » (Olivier Dartigolles)

 

Après 23 mois consécutifs d’augmentation, le nombre de chômeurs en France a battu, en mars dernier, le triste record de janvier 1997. Au total, plus de 5 millions de personnes se trouvent désormais au chômage (DOM compris). Depuis mai 2012, en moyenne, 28 000 personnes supplémentaires sont ainsi contraintes, chaque mois, de se présenter à Pôle emploi.

Face à cette situation d’une gravité exceptionnelle, F. Hollande continue d’affirmer que « tous les outils » sont en place pour inverser à la fin de l’année la courbe du chômage.
Ce pari est fondé sur une hypothèse de croissance au doigt mouillé pour 2013 (+0,1%) tenue pour irréaliste par le FMI qui, lui, anticipe une récession (-0,1%). Adepte du double discours, le gouvernement, dans le programme de stabilité soumis à Bruxelles, prévoit, lui-même, une diminution de 0,2 % de l’emploi en moyenne cette année.

Le pari présidentiel condamne la politique de l’emploi à l’échec. Il faut arrêter ce bricolage désastreux à coup de baisses du « coût du travail », d’allègements d’impôts sur les sociétés, de renforcement de la monarchie patronale à l’entreprise, de reculs de la sécurité de l’emploi pour les salariés et rationnements des services publics. Cette politique est incapable de faire baisser le chômage. Elle encourage la croissance financière des capitaux et la rente contre l’emploi, la formation, les salaires et la croissance réelle. François Hollande mène la France droit dans le mur. Les Français qui ont voulu le changement il y a un an, n’ont pas voté pour cela.

l’Huma Dimanche : entretien avec Thierry Lepaon .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 10 h 22 min
l'Huma Dimanche : entretien avec Thierry Lepaon . hd_9 

Social-Eco -            hd            le 26 Avril 2013

 

Dans l’Humanité Dimanche cette semaine: entretien avec Thierry Lepaon

Mots clés :                           chômage,                            L’Humanité Dimanche,                            cgt,                            manifestations,                            entretien,                            1er mai,                            thierry lepaon,

 

 

Plus de 100 manifestations son prévues dans toute la France pour fêter ce premier 1er Mai du quinquennat de François Hollande alors que les promesses du changement ont tourné court. Chômage et précarité explosent et à l’Assemblée, les parlementaires viennent d’entériner un projet de loi estampillé MEDEF qui démantèle le code du travail. Dans ce contexte, Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT dessine l’État sociale de la France et avance des propositions pour sortir de la crise. Extraits.

HD. Dans un contexte difficile pour les salariés, on n’a jamais eu autant besoin d’un 1er Mai dynamique. Peut-on l’espérer ?

Thierry Lepaon. Au Congrès confédéral de la CGT, j’ai lancé aux autres organisations syndicales un appel à l’unité le 1er Mai, sans pour autant passer sous silence nos désaccords. En France, afficher une division syndicale au moment où le MEDEF a les dents longues et l’oreille du gouvernement, c’est lui faire un cadeau extraordinaire. Lors de ce congrès, j’ai écouté les camarades des délégations internationales. La situation des salariés dans le monde appelle le syndicalisme à intervenir à l’échelle mondiale et à la solidarité entre les salariés. Certains nous ont expliqué qu’ils avaient été emprisonnés, privés de droits et de travail. Le 1er Mai, c’est l’occasion d’affirmer notre solidarité avec ces syndicalistes qui, partout, dans le monde se battent pour leurs droits. Les syndicats français, ensemble, leur devaient au moins cela.

Plus que jamais il y a aussi un besoin de réaffirmer une solidarité des travailleurs en Europe. La CFDT, par exemple, renvoie la responsabilité de la division sur la CGT, estimant avoir été insultée par des militants au cours du congrès… Un congrès confédéral, c’est un lieu d’expression des syndicats de la CGT. Les camarades expriment avec leurs mots ce qu’ils ressentent. Et ils ont vécu comme une agression le fait de voir la CFDT signer si rapidement un accord aussi nocif. S’ils ne l’expriment pas lors du congrès, où le feront-ils ? Cela n’empêche pas que la démarche du « syndicalisme rassemblé » ait été confirmée par plus de 85 % des syndicats réunis en congrès. Et puis, je veux bien recevoir des leçons mais pas de tout le monde et pas n’importe quand. Que chacun balaye devant sa porte.

HD. Les syndicats apparaissent donc divisés face à un MEDEF qui semble durcir sa ligne. L’UIMM vient de choisir Pierre Gattaz, qui n’est pas le plus « modéré » des prétendants, comme candidat à la succession de Laurence Parisot. Qu’est-ce que cela augure ?

Thierry Lepaon. Le choix du président du MEDEF, c’est leur problème ! Mais forcément, j’observe. En accordant 20 milliards d’euros de crédit d’impôt au patronat qui l’avait à peine demandé, puis en transcrivant l’ANI, le gouvernement fait fausse route. Ceux qui pensent que le MEDEF va se calmer une fois qu’il aura obtenu ce qu’il veut se trompent. Il n’en aura jamais assez. Et c’est pour cela que le patronat durcit le ton.

Propos recueillis par Cyprien Boganda, Pierre-Henri Lab et Dominique Sicot

26 avril 2013

Prasquier ne supporte pas les défenseurs des Palestiniens .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 22 h 09 min

Monde Prasquier ne supporte pas les défenseurs des Palestiniens

Prasquier ne supporte pas les défenseurs des Palestiniens

Le président du Crif attaque en justice 
Jean-Claude Lefort, 
de l’Association France-Palestine solidarité. La première audience se tient ce vendredi devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris.

Goodyeyar Amiens : le projet de Scop balayé par la direction .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 22 h 02 min

Social-Eco Goodyear Amiens: le projet  de Scop balayé par la directio

Goodyear Amiens: le projet  de Scop balayé par la direction

La direction de Goodyear a jugé que le projet de coopérative porté par la CGT, n’était « pas une solution de reprise viable ». Le syndicat estime que la direction n’a   »pas pris très au sérieux » le projet de Scop, en le rejetant « à peine deux jours » après sa présentation.

Jacqueline Fraysse sur l’ANI « le patronat a obtenu ce qu’il voulait »

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 21 h 59 min

Politique Jacqueline Fraysse sur l’ANI « Le patronat a obtenu ce qu’il voulai

Jacqueline Fraysse sur l'ANI "Le patronat a obtenu ce qu’il voulait"

Après le vote de l’ANI, mercredi, Jacqueline Fraysse, députée GDR des Hauts-de-Seine, se désole du peu de modifications obtenues, tout en gardant espoir pour le vote au Sénat.

Quelles ont été vos batailles lors du vote de mercredi soir à l’Assemblée ?

CHCST : 30 ans et ensuite .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 21 h 56 min

Paul Chemetov : On ne se lasse pas de relire l’éditorial de Jean Jaurés .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 21 h 51 min

Médias Paul Chemetov « On ne se lasse pas de relire l’éditorial de Jean Jaurès »

Paul Chemetov « On ne se lasse pas de relire l’éditorial de Jean Jaurès »

Urgence pour l’Humanité. L’Humanité est en péril, comme toute la presse écrite. Il y a bientôt 110 ans que Jaurès fondait l’Humanité, ce n’était pas à strictement parler le journal d’un parti. La liste des premiers actionnaires regroupe des intellectuels, des philanthropes, des personnalités politiques. Le premier numéro de l’Humanité publie en éditorial ce texte de Jean Jaurès qu’on ne se lasse pas de relire.

Thierry Lepaon écrit à Hollande pour demander une « rupture » avec l’austérité .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 21 h 48 min

Social-Eco Thierry Lepaon écrit à Hollande pour demander une « rupture » avec l’austérité

Thierry Lepaon écrit à Hollande pour demander une "rupture" avec l'austérité

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a réclamé, dans une  lettre adressée ce vendredi à François Hollande, une « rupture avec les  politiques d’austérité et de rigueur » en France et en Europe. « Le décalage est immense  entre les attentes des salariés et les réponses politiques apportées ».

123456...15
 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron