Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

15 avril 2013

Le rève et la fumée .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 12 h 10 min

Politique -            Le rève et la fumée . humanite

Editorial Par Michel Guilloux

Le rêve et la fumée

Mots clés :                           belgique,                            paradis fiscaux,                            évasion fiscale,                            bernard arnault,                            fiscalité des entreprises,                            morale politique,

 

 

C’était le 19 septembre dernier. L’Humanité révélait les montages financiers de Bernard Arnault en Belgique. La première fortune de France y avait transféré en deux ans, de 2008 à 2010, plus de 14 milliards d’euros sur les 21 qui la constituent. Le même mois, Arnaud Montebourg se lançait dans une de ses envolées lyriques : avec une telle somme, on pourrait « redresser définitivement la Sécurité sociale, recapitaliser Peugeot, sauver ArcelorMittal, faire des autoroutes gratuites, faire tellement de rêves ». Il est un rêve très simple qui s’est brisé hier du côté de la Lorraine. La fermeture des hauts-fourneaux de Florange est un coup porté à la capacité de la France à se doter d’une filière sidérurgique nationale. Cela aura des effets sur l’emploi local et sur celui du groupe en Loire-Atlantique, 
à Basse-Indre, dont les salariés sont appelés à apporter leur part au prix du sang qui paye la stratégie de Mittal. Les gestionnaires privés d’autoroutes continuent leur racket. Les pauvres, les chômeurs, les salariés et les retraités seront mis à contribution pour la Sécu. Les fonds publics ont été octroyés généreusement à Peugeot, et Citroën-Rennes annonçait hier également la mise en chômage technique pour un mois de ses milliers d’ouvriers, techniciens, employés et cadres.

Tout à ses vibrionnesques exercices oratoires, le ministre Arnaud (Montebourg) félicitait, ce jeudi noir, Arnault (Bernard) pour « l’acte patriotique » (sic) d’avoir refusé la nationalité belge, elle-même poliment mais fermement repoussée par le royaume d’outre-Quiévrain. C’était au lendemain d’une interview osant critiquer l’austérité, à laquelle était adossé prudemment le complément de lieu « en Europe ». C’était au lendemain d’un plan qui n’en était pas un d’un président entendant s’attaquer aux paradis fiscaux. Tiens, au passage, 140 des 420 sociétés du groupe de luxe LVMH y sont domiciliées. Ce qui fait penser au fait que Mittal a domicilié sa pompe à phynance métallurgique dans cet autre paradis fiscal qui a dirigé jusqu’à il y a peu l’eurogroupe, ce cher Luxembourg. Ainsi est organisé le déficit artificiel de ses sites.

Mais il n’est pas prévu de s’attaquer à 
ces réalités-là, à ces milliards-là. Dès lors, hors l’austérité remaquillée telle une voiture volée en « sérieux budgétaire », point de salut, et l’on annonce la création de 50 postes d’agents des impôts là où il en faudrait un millier, selon Attac. Une merguez dégustée sur un piquet de grève ne fait toujours pas une politique industrielle. S’attaquer au pouvoir de l’argent ou prétendre en être le meilleur interlocuteur, tel est l’écart entre le rêve et la « morale ». Et si l’on remettait les nuages en pantalon, comme nous y conviait Maïakovski, les pieds dans la rue, « la révolution et la poésie réunies » dans la tête ?

S’attaquer au pouvoir de l’argent ou prétendre en être le meilleur interlocuteur, tel est l’écart entre le rêve et la « morale ».

Michel Guilloux

Laisser un commentaire

 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron