Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

18 mars 2013

Contrats précaires : LA GRANDE ARNAQUE .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 8 h 02 min

l’Humanité : 50e Congrès de la CGT .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 7 h 46 min

17 mars 2013

Cumul des mandats .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 8 h 24 min

Les cumulards du PS avaient jusqu’au 1er octobre pour démissionner. Résultat : il en reste plus de 220… et cela ne dérange plus la direction du Parti socialiste

Cumul des mandats : c’est officiel, le PS a enterré sa promesse
C’est encore difficile à croire, mais il faut bien se rendre à l’évidence : pendant deux ans, les militants du PS, les électeurs socialistes et les médias ont été victimes d’une hallucination collective.

Ils s’étaient persuadés que le PS s’était engagé à interdire le cumul des mandats à ses parlementaires, sans attendre qu’une loi impose la même règle aux autres partis.

Ils s’étaient même mis en tête que ces députés et sénateurs socialistes devaient démissionner de leurs mandats locaux avant le 1er octobre.

Date limite : 2014, comme tout le monde

Quand certains osaient douter, les hallucinés brandissaient ce qu’ils pensaient être des preuves. Et ce texte adopté solennellement par le PS en 2010, alors ? Et ce courrier de Martine Aubry, lorsqu’elle était encore première secrétaire, rappelant aux parlementaires que l’heure approchait, hein ?

Tout cela n’a pas existé, ou presque pas. Une interdiction formelle du cumul ? C’était un simple « appel ». Une date limite ? Aucune, à part 2014 et l’entrée en vigueur de la loi promise par François Hollande, et qui s’appliquera à tous les partis politiques.

Ce lundi, lors de son point presse, David Assouline, le porte-parole du PS, a donc pu expliquer tranquillement : « Bien entendu, nous réitérons l’appel à l’ensemble des parlementaires qui ont pris cet engagement [...]. Ce n’est pas une question de jour, de date ou d’heure [...]. »

« Ce que pense Martine Aubry, je m’en fous »

Pas de date limite ? Ça tombe bien, c’est aussi ce qu’avaient compris les parlementaires socialistes concernés :

début septembre, notre Cumuloscope en recensait 234 ;
ce lundi, ils étaient encore… 223.
Tous ont une bonne raison de continuer à cumuler, comme l’avaient démontré leurs réponses à vos interpellations.

Et certains d’entre eux ont une manière bien directe de résumer ce que leur inspirait cette règle de non-cumul adoptée par les militants et défendue par Martine Aubry. Comme le sénateur Christian Bourquin, président du conseil régional de Languedoc-Roussillon, qui a expliqué lors d’une conférence de presse vendredi :

« Ce que pense Martine Aubry, je m’en fous totalement ! »

http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/10/01/cumul-des-mandats-cest-officiel-le-ps-enterre-sa-promesse-235798

Blog Nicolas Maury

J.L Mélanchon : le 17 mars France 5 ( 17h 50 )

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 8 h 14 min

- J.L Mélanchon : le 17 mars France 5 ( 17h 50 ) humanitefrle 15 Mars 2013

Dimanche 17 mars sur France 5 : Jean-Luc Mélenchon invité de C Politique à 17h50

Hommage à Stéphane Hessel : le CNPJDPI indigné par les propos de François Hollande .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 8 h 09 min

- Hommage à Stéphane Hessel : le CNPJDPI indigné par les propos de François Hollande . humanitefrle 15 Mars 2013

Hommage à Stéphane Hessel : le CNPJDPI indigné par les propos de François Hollande

application-pdf

Documents à télécharger : La lettre du CNPJDPI à Hollande -

Ci-dessous la lettre du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens adressée au chef de l’État après son hommage à Stéphane Hessel.

Documents à télécharger:
La lettre du CNPJDPI à Hollande

Justice pour Maurice Audin .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 7 h 55 min

- Justice pour Maurice Audin . humanitefrle 15 Mars 2013

Jeudi 21 mars à Bagnolet : projection-débat « Vérité et justice pour Maurice Audin » (Amis de l’Humanité et PCF)

application-pdf

Documents à télécharger : Toutes les infos sur la projection et le débat -

L’association des Amis de l’Humanité et la section PCF de Bagnolet vous convient, jeudi 21 mars, à un débat public : « Vérité et justice pour Maurice Audin ».

Toutes les infos ci-dessous.

Documents à télécharger:
Toutes les infos sur la projection et le débat

16 mars 2013

Le retour du fameux marché transatlantique .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 9 h 36 min

« Le retour du fameux marché transatlantique »

union européenne,patrick le hyaric,barack obama,état de l'union,commerce transatlantiqueOn ne peut croire à la concordance des temps. Dans le document conclusif du dernier Conseil européen, il n’est pas seulement acté le projet d’un budget d’austérité pour l’Union européenne mais aussi des alinéas cachés au grand public qui engagent l’Union européenne à « parvenir à une plus grande convergence transatlantique en matière de réglementation ».

Seulement quatre jours plus tard, c’est-à-dire la nuit dernière, le président Obama, dans son discours sur l’état de l’Union, a lancé pour de bon ces négociations entre les États-Unis et l’Union européenne « pour favoriser les exportations américaines, supporter les emplois américains… ». « Nous allons lancer des discussions sur un accord transatlantique global sur le commerce et l’investissement avec l’Union européenne », a-t-il déclaré.

Nous nous rapprochons donc de la construction de ce « marché transatlantique », une zone de libre-échange intégral entre les États-Unis et l’Union européenne. L’objectif est de s’extraire des négociations bloquées à l’Organisation mondiale du commerce, afin de répondre à la demande du grand patronat européen et nord-américain pour relancer la guerre économique afin d’abaisser les rémunérations et les conditions de travail, les normes environnementales.

Ceci signifierait à la fois l’abolition des droits de douane et aussi un ensemble de barrières réglementaires que le capital a besoin de faire sauter pour rehausser ses taux de profit.

Un tel accord ouvrirait grandes les portes à l’importation de produits OGM, de bœuf aux hormones, de poulet traité au chlore, et aurait de redoutables conséquences sur nos industries et services, comme le montre le même type d’accord avec la Corée du Sud qui ouvre la voie royale à l’importation de véhicules sud-coréens. Et alors que notre industrie automobile est poussée à l’agonie, la Commission européenne se garde de déclencher les clauses de sauvegarde prévues en cas d’importations massives détruisant nos propres industries.

En lien avec le pacte de compétitivité et le projet d’accord sur la flexibilité, voici qu’un pas de plus serait franchi, dans la loi de la jungle de l’ultracapitalisme, avec le renoncement à nos standards de production, aux normes de santé, d’environnement – certes à améliorer et faire respecter – qui garantissent la sécurité des travailleurs et la qualité de nos productions, au profit de la suraccumulation du capital que cherchent les multinationales et les institutions financières. Celles-ci croient pouvoir contourner les dégâts de leur propre politique d’austérité qui réduit les débouchés, donc la croissance, en élargissant leur sphère de domination, d’exploitation et de spéculation sans entrave.

Au nom du « marché ouvert où la concurrence est libre » et après la réintégration dans l’Otan, l’Union européenne poursuit sa fuite en avant dans un projet ultralibéral qui la coupe des aspirations des peuples qui la composent. L’idée européenne serait noyée dans une zone élargie, dominée par l’imperium nord-américain, utilisant le dollar contre nos atouts industriels, agricoles et de services. Voilà un grand combat à mener.

union européenne,patrick le hyaric,barack obama,état de l'union,commerce transatlantiqueNon au marché transatlantique !

Patrick Le Hyaric, député européen, directeur de l’Humanité

Blog  pcf  Evry

Syrie : le PCF condamne la levée de l’embargo sur les armes .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 9 h 25 min

Syrie: le PCF condamne la consternante décision d’une levée de l’embargo sur les armes

En annonçant la fin de l’embargo sur les armes en direction de la Syrie, les autorités françaises prennent une très lourde responsabilité, celle d’alimenter une escalade militaire aux conséquences tragiques. C’est le régime de Bachar Al Assad qui a cherché, dès le début, la militarisation de la crise et qui en tirerait finalement tout le profit. Encourager cette militarisation est un choix consternant et dangereux qui peut engendrer l’escalade dans une région sous haute tension car, au demeurant, il est impossible de savoir dans quelles mains ces armes finiront pas tomber.

Le Parti communiste français condamne cette décision qui ne fait d’ailleurs pas consensus au sein même de l’opposition syrienne et rappelle l’exigence d’agir, à l’inverse, pour une solution politique qui puisse aboutir à l’arrêt de la confrontation armée et crée les véritables conditions pour que le peuple syrien puisse choisir son destin, ses dirigeants, et vive en paix, en démocratie et dans le respect des libertés fondamentales.

POLITIQUE : les crises du capitalisme que Marx avait prédites .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 9 h 19 min

La compétivité mène à l’esclavage .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 9 h 12 min
La compétivité mène à l'esclavage . europe-manifestation

Social-Eco – humanite le 15 Mars 2013

Union européenne

La compétitivité mène à l’esclavage

Bruxelles (Belgique), envoyé spécial. Pour l’ouverture 
du sommet européen,
jeudi, à Bruxelles, 15 000 syndicalistes sont venus dire leur refus de l’austérité à l’appel de la Confédération européenne 
des syndicats.

Contre l’austérité, ils étaient quinze mille, jeudi, à Bruxelles. « Qui va payer ? C’est pas nous, c’est les financiers ! » crient les syndicalistes qui tentent de se faire entendre avant l’ouverture du sommet européen de printemps, consacré à l’économie. La plupart sont belges, mais dans ce rassemblement organisé par la Confédération européenne des syndicats (CES), on compte des délégations française, espagnole, polonaise, luxembourgeoise, allemande, autrichienne, etc. Secrétaire de la Confédération européenne des syndicats (CES) à l’origine du rassemblement, Bernadette Ségol, résume l’humeur générale : « L’austérité ne marche pas, il faut changer de cap. »

Car on compte 26 millions de chômeurs en Europe, soit un taux de 11,9 %. Un million d’emplois ont été détruits dans la seule zone euro, l’an passé : près de 3 000 par jour.

Une des pancartes distribuée par la FGTB, la Fédération générale des travailleurs belges, a du succès : « C’est la troïka qu’il faut licencier, pas les travailleurs. » Car, en Belgique comme ailleurs, les plans sociaux se multiplient : Ford, Caterpillar, Mittal. La liste est longue, dressée par Anne Demelenne, secrétaire de la FGTB, des entreprises bénéficiaires de fonds publics qui licencient.

Le taux de chômage des jeunes dépasse les 30 %

Elle dénonce les mesures prises par son gouvernement : la remise en cause de l’indexation des salaires sur l’inflation, la casse du système de santé. Et demande « du temps avant de réaliser l’assainissement des comptes publics ». Sur le bord du rassemblement, un cheminot FGTB, Antoine, inscrit sur un mur blanc, mis à disposition des manifestants, sa revendication : « Taxe des millionnaires, maintenant ! » « Nous n’avons pas de taxe sur les riches, comme il en existe en France. C’est pour cela que les vôtres viennent chez nous », sourit-il. « Une telle taxe n’empêchera pas la crise, mais empêchera que ce soient les travailleurs qui la paient », espère-t-il.

La compétitivité inquiète. « C’est la compétition entre travailleurs », traduit un Français, Christophe Benoît. Il prévient : « Elle mènera à ce que connaît le peuple grec : baisse des droits, des salaires, détérioration des conditions de travail et des services publics. » Pour ce membre du Syndicat général des archéologues CGT, appliquée jusqu’au bout, « la compétitivité mène à l’esclavage ». D’ailleurs, l’accord national interprofessionnel minoritaire, que le gouvernement va inscrire dans la loi, « est en plein dans le sujet : en rabattre sur (nos) droits ».

L’emploi des jeunes était le principal thème du rassemblement. Six millions des moins de vingt-cinq ans sont au chômage en Europe. Et en Espagne, en Italie, en Grèce, le taux de chômage des jeunes dépasse les 30 %. À la CES, on se réjouit de la décision, fin février, des Vingt-Sept d’instaurer une « garantie jeunes ». Tout jeune doit, dans les quatre mois qui suivent sa formation, se voir proposer un emploi, un complément de formation ou un stage. Pour aider les États à appliquer cette politique, six milliards d’euros sont mis à disposition par l’UE. La CES presse pour que cette garantie soit mise en œuvre. Mais, prévient Thiébaut Weber, responsable des jeunes pour la centrale, « sans changement de cap, sans mesures de croissance et de relance, toutes les mesures ciblées sur les jeunes auront une portée limitée. C’est pourquoi les choix politiques doivent changer ».

Gaël De Santis

12345...7
 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron