Dominik27

Un site utilisant unblog.fr

11 mars 2014

L’ Huma du mardi 11 MARS

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 16 h 02 min

L' Huma du mardi 11 MARS hq11_2

 

Social-Eco -            humanitefr            le 11 Mars 2014

 

Ce mardi dans l’Humanité: un million de foyers bientôt sans énergie?

Mots clés :                           l’humanité,                            énergie,                            précarité énergétique,

 

 

Alors que la trêve hivernale est programmée en fin de semaine, des milliers de familles pourraient être menacées par des coupures d’énergie. La CGT évoque même le chiffre d’un million de foyers concernés d’ici à la fin de l’année.

Entrée en vigueur en avril 2013, la loi Brottes – initialement appelée « transition vers un système énergétique sobre » – pouvait paraître comme une avancée sociale. L’extension des tarifs sociaux à près de 4 millions de bénéficiaires et l’instauration d’une trêve hivernale étaient saluées positivement par nombre de syndicats, y compris la CGT cependant plus réticente sur le second point. Et pour cause. Si, depuis le 1er novembre 2013, les personnes éligibles au Fonds de solidarité logement ont pu bénéficier de la trêve hivernale, ce parapluie social va se refermer brutalement dès le 15 mars. Lire la suite dans l’Humanité de ce mardi.

  • «C’est de pire en pire. Le téléphone n’arrête pas de sonner» Entretien avec le vice-président de l’association Droit à l’énergie, stop aux coupures en Normandie, Bruno Prepoleski appelle les maires à se mobiliser.
  • Ces maires qui refusent les coupures Plusieurs municipalités communistes n’ont pas hésité, ces dernières années, à prendre des arrêtés pour préserver les familles en difficulté.
  • Egalement dans l’Humanité de ce mardi
  • Élections. Le PCF ciblé au Blanc-Mesnil L’UMP mène une campagne de caniveau, entre diffamations et méthodes douteuses. Sa cible ? La députée Marie- George Buffet, qui appelait hier à réagir contre « ceux qui utilisent la peur ».
  • Nicolas sarkozy tente d’éteindre l’incendie Le clan de l’ex-président saisit chaque occasion pour empêcher la divulgation d’informations sensibles et enrayer le cours de la justice dans plusieurs dossiers. Celle-ci doit rendre deux décisions très attendues, mardi et vendredi, en marge des affaires en cours.
  • Rachat SFR : la rentabilité financière comme moteur Les grandes manoeuvres qui sont actuellement en cours dans le monde de la téléphonie oublient autant les besoins des usagers-clients que les salariés des opérateurs.
  • Pollution. Le ciel, le soleil et les particules fines… Si l’hirondelle ne fait pas le printemps, le pic de pollution aux particules pourrait bien devenir son nouveau signe annonciateur.
  • Reportage. Crise bretonne : Place à la défiance politique Le premier épisode des élections 2014 se profile et avec lui le risque d’abstention massive et une floraison du FN dans une Bretagne qui, jusque-là, y paraissait imperméable. Victimes d’un système économique qui les dépasse, les salariés de l’agroalimentaire se disent prêts, pour la plupart, à montrer dans les urnes une colère encore vivace.
  • Centrafrique. Un État toujours exsangue face aux massacres Le pays, confrontée aux exactions des différentes milices, est toujours incapable de payer les arriérés de salaires de ses fonctionnaires. La France préfère l’envoi de troupes à l’aide financière.

10 mars 2014

Débat Pierre Laurent / Valérie Pécresse – Quel avenir pour nos térritoires ( vidéo )

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 45 min

http://www.dailymotion.com/video/x1emc5d_debat-pierre-laurent-valerie-pecresse-quel-avenir-pour-nos-territoires_news

Marine Le Pen pose avec un militant tatoué d’un blason SS .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 25 min
Marine Le Pen pose avec un militant tatoué d’un blason SS . bellaciao_dechir1

rien

Marine Le Pen pose avec un militant tatoué d’un blason SS  lundi 10 mars 2014 – 10h22

3 commentaires
rien
A Nevers, une candidate Front National s’est fait épingler posant devant un drapeau frappé d’une croix gammée et revêtant un t-shirt à la gloire de la division SS Charlemagne. Ce n’est malheureusement pas la seule militante du parti fasciste à être nostalgique du 3ème Reich.Nous révélions fin février que Kevin Reche, le leader du groupuscule « Sauvons Calais » responsable de violences xénophobes à Coulogne, était un néo-nazi patenté, tatouté de l’insigne de la division SS Nordland et d’une croix celtique (symbole prisé par l’extrême-droite radicale et les néo-nazis). Cette information a été reprise par l’ensemble de la presse régionale. Nous révélions également que Kevin Reche et d’autres militants néo-nazi (dont l’un tatoué du symbole des Jeunesses Hitlériennes) militaient pour le Front National de Calais.

Aujourd’hui, le groupe « Non au FN » nous apprend que Marine Le Pen elle même a eu des relations avec Kevin Reche, la preuve en images :

Marine Le Pen et Kevin Reche

Marine Le Pen et Kevin Reche. Photo « Non au FN« .

Le même Kevin Reche avec l'insigne de la 11e division SS Nordland

Le même Kevin Reche, torse nu, tatoué de l’insigne de la 11e division SS Nordland.

Kevin Reche distribuant le tract de campagne du Front National pour les municipales 2014

Kevin Reche distribuant le tract de campagne du Front National pour les municipales 2014 à Calais.

Kevin Reche posant devant une affiche Front National

Kevin Reche posant devant une affiche Front National.

Encore une preuve que le FN n’est pas un parti comme les autres et que ses liens avec les groupuscules fascistes et racistes radicaux sont toujours d’actualité. Espérons pour le FN que les candidats inscrits à leur insu sur ses listes n’aient pas ce genre de travers !

http://luttennord.wordpress.com/201…

Site Bellaciao

Les 12 et 13 mars à Paris : actions pour la défense des droits des intermittents du spectacle

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 16 min

-            Les 12 et 13 mars à Paris : actions pour la défense des droits des intermittents du spectacle humanitefr            le 10 Mars 2014

 

Les 12 et 13 mars à Paris : actions pour la défense des droits des intermittents du spectacle

 

 

Le 12 mars « Je marche pour la culture » à 14h00 – place du Châtelet.

Le 13 mars : manifestations, actions et grèves pour « la défense des droits spécifiques de l’assurance chômage » – de l’Odéon à 14h00 jusqu’au Medef (manifestation interprofessionnelle).

« Européennes: pour une révolution copernicienne de gauche » .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 12 min

Le Parlement européen

Politique -            humanite            le 10 Mars 2014

quel est l’enjeu politique du rassemblement pour les élections du 25 mai prochain ?

« Européennes: pour une révolution copernicienne de gauche »

Mots clés :                           union européenne,                            pcf,                            François Hollande,                            stéphane hessel,                            gauche,                            européennes 2014,                            yann le pollotec,                            élections européennes,                            emmanuel todd,

 

 

Une tribune de Yann Le Pollotec, membre du Conseil national du PCF.

Avec les élections européennes, il existe potentiellement une véritable fenêtre afin de rassembler les électeurs qui avaient porté leur suffrage sur le Front de gauche aux présidentielles, mais aussi ceux qui avaient déterminé leur vote en faveur de François Hollande sur la foi du discours du Bourget contre la finance, sans oublier tous ceux qui, au nom de valeurs de gauche ou des principes de liberté, d’égalité et de fraternité de notre République, ont dit non au traité constitutionnel européen en 2005. Il s’agit de cibler et de mobiliser tous les citoyens de gauche qui refusent les politiques d’austérité du gouvernement et de l’Union européenne.

Si cette potentialité de rassemblement se réalisait, en se cristallisant en votes pour les listes initiées par le Front de gauche le 25 mai, il serait possible que ces listes fassent jeu égal avec celles du PS, voire les dépassent. Un tel résultat ferait renaître l’espoir à gauche. Il anéantirait les tentatives d’enfermer le paysage politique national dans le triangle PS-UMP-FN. Cela constituerait une véritable révolution copernicienne à gauche, qui permettrait de briser le cadenas austéritaire qui verrouille notre pays.

Mais la réussite d’une telle dynamique de rassemblement se heurte à un obstacle de taille : si l’accord pour dénoncer l’austérité, en France comme en Europe, est général, il existe un débat aigu quant aux solutions pour sortir les peuples d’Europe de l’ornière. Ce débat traverse toutes les forces de transformation sociale : certains prônent la sortie de l’euro, voire même de l’Union européenne ; d’autres au contraire voient comme seule issue, une Europe fédérale démocratique et sociale ; d’autres encore veulent refonder l’Union européenne en une union de nations et de peuples libres et associés reprenant le pouvoir sur les institutions européennes.

Il est indispensable d’instruire sans anathème ce débat jusqu’au bout. Mais avec la ligne rouge que les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis. Ils sont au contraire nos pires ennemis. En effet, la critique réactionnaire de l’Europe libérale par le FN, même appuyée de citations hors contexte du programme « l’Humain d’abord » ou d’écrits d’intellectuels de gauche, n’est pas anti-système. Elle contribue à renforcer le système en pourrissant le débat politique et en donnant l’occasion, au PS comme à l’UMP, d’entretenir un intolérable amalgame entre le camp de l’émancipation humaine et celui de ceux qui veulent « faire tourner la roue de l’histoire à l’envers ».

Le débat sur les solutions demande du temps et, paradoxalement, l’approfondissement et l’accélération de la crise de l’Union européenne font que les solutions pertinentes d’aujourd’hui peuvent devenir caduques demain. S’il faut aiguiser le débat et revendiquer son existence comme une richesse démocratique en opposition au caporalisme de la pensée qui règne au PS, il serait illusoire et contre-productif de prétendre l’achever avant les élections européennes. Il serait catastrophique que ce débat, qui porte essentiellement sur les moyens et non sur les fins, se cristallise en autant de listes qu’il existe de prises de position. Cet éparpillement mortifère renforcerait l’abstention et affaiblirait gravement le camp du refus de l’austérité et de la recherche d’une alternative à gauche. Ce serait choisir le clivage au détriment de la volonté de rassemblement, qui est essence même de la stratégie du Front de gauche.

Des « héritiers » de Stéphane Hessel aux amis d’Emmanuel Todd, en passant par ceux qui, comme le PCF, veulent refonder l’Europe, ne voulons-nous pas tous une Europe et une France de progrès social qui s’émanciperaient des marchés financiers, même si nous divergeons sur les moyens d’y parvenir? Si, certes, nos concitoyens vont décider de leur vote, le 25 mai, principalement à partir des enjeux nationaux d’emploi, de pouvoir d’achat, de protection et d’égalité sociales, il n’en reste pas moins qu’ils sont conscients que ces enjeux sont en grande partie déterminés par les choix politiques et économiques européens.

Lors de la Résistance, le PCF a eu la volonté permanente du rassemblement le plus large contre l’occupant, tout en continuant à mener sans esprit de clivage le débat politique de fond sur l’avenir du pays, c’est cela qui a permis in fine d’aboutir au programme du CNR. Alors, aujourd’hui, ayons l’audace de constituer dans chaque circonscription électorale européenne une liste qui rassemble bien au-delà du périmètre actuel du Front de gauche, contre les politiques d’austérité et pour changer 
de paradigme dans notre pays et en Europe.

  • A lire aussi:

Julia Kristeva « Les élections européennes, 
pas si mal aimées ? »

La gauche antilibérale aurait le vent en poupe dans l’Union Européenne

Yann Le Pollotec

Ecoutes. Pour Christiane Taubira, pas d’impunité pour les avocats .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 07 min

Ecoutes. Pour Christiane Taubira, pas d'impunité pour les avocats .

 

Société -            humanitefr            le 10 Mars 2014

 

Ecoutes. Pour Christiane Taubira, pas d’impunité pour les avocats

Mots clés :                           justice,                            nicolas sarkozy,                            affaires,                            christiane taubira,

 

 

Droit de la défense, contre refus d’impunité. Ce débat de fond divise le monde de la justice et fait suite à la révélation d’écoutes judiciaires visant l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy et son avocat Me Herzog. La ministre de la Justice refuse « l’impunité à un citoyen parce qu’il exerce une profession » alors que des avocats estiment que leur « exercice professionnel est en danger ».

« Je ne peux pas défendre l’idée d’assurer l’impunité à un citoyen parce qu’il exerce une profession », a déclaré Christiane Taubira sur France Info. Plusieurs avocats ont demandé ce week-end à ce que l’utilisation de tout échange entre un avocat et son client soit désormais proscrite au nom du droit de la défense. Le député UMP du Rhône, Georges Fenech, a d’ailleurs indiqué qu’il déposerait cette semaine une proposition de loi en ce sens.

« Est-ce que vous êtes en train de me demander d’assurer l’impunité à un avocat qui serait éventuellement impliqué dans une infraction? Si vous me demandez ça, la réponse est « non » « , a répondu la ministre. Elle poursuit: « On ne peut pas assurer l’impunité, parce que le petit justiciable, le justiciable ordinaire, il a besoin d’être sûr que tout le monde est traité de la même façon ».

La garde des Sceaux a rappelé que le code de procédure pénal prévoyait, à titre exceptionnel, la possibilité de placer un avocat sur écoute, principe consacré par la jurisprudence. Elle a rappelé en outre qu’il existait des voies de recours pour un justiciable qui estimerait qu’un juge d’instruction n’aurait pas respecté le droit dans une procédure le concernant.

avocats La fronde des avocats enfle

Dès les premières heures qui ont suivi la révélation, vendredi par Le Monde, de ces écoutes, des avocats se sont mobilisés pointant un « danger pour la démocratie de telles dérives et (…) l’impérieuse nécessité de protéger le secret professionnel, pilier de la profession d’avocats ». Lundi, en milieu de journée, entre 450 et 500 avocats se sont joints au chœur des contestataires, selon Corinne Dreyfus-Schmidt, présidente de l’Association de défense des avocats pénalistes (Adap).

Les conversations entre un avocat et son client sont soumises à un principe de confidentialité. Mais il existe une exception, lorsque l’avocat est soupçonné lui-même d’avoir commis une infraction. Le juge doit alors disposer préalablement d’indices dits « graves et concordants » justifiant ses soupçons.

Selon Jean-Marie Burguburu, président du Conseil national des barreaux (CNB), instance de représentation de la profession d’avocats, ces indices n’existaient pas, les juges d’instruction se sont livrés à un « détournement de procédures ». Ce à quoi la ministre de la Justice répond, faisant notamment référence au secret de l’instruction: « Je ne veux pas participer au feuilleton qui consiste à avoir un avis définitif alors que les documents ne sont pas sur la table, et heureusement ».

Selon les avocats, les juges auraient utilisé la procédure qui portait sur le supposé financement libyen de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy pour tenter de glaner d’autres éléments à charge, sans rapport avec ce dossier. « Il est certain que ces saisies (des téléphones portables) et l’utilisation des écoutes vont être soumises à la chambre de l’instruction et, si nous sommes encore dans un Etat de droit, elle devrait annuler les écoutes et donc leur résultat » poursuit Me Burguburu.

Pour plusieurs avocats, cette affaire illustre la nécessité de sanctuariser encore davantage les échanges entre un avocat et son client.

 

L’Humanite.fr

L’Amérique latine fait bloc contre le blocus imposé à Cuba .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 19 h 00 min

Monde -            L’Amérique latine fait bloc contre le blocus imposé à Cuba . humanite            le 28 Janvier 2014

Blocus

L’Amérique latine fait bloc contre le blocus imposé à Cuba

Mots clés :                           Etats-Unis,                            cuba,                            amérique latine,                            blocus de cuba,                            enrique pena nieto,                            nicolas maduro,                            abelardo moreno,

 

À La Havane, le second sommet de la Celac, qui réunit tous les pays du continent 
à l’exception des États-Unis, exigera la levée des sanctions contre la Grande Île.

Le second sommet de la Communauté des États latino-américains et caribéens (Celac) s’ouvre aujourd’hui à La Havane. Deux jours durant, les présidents des 33 pays qui composent cette entité politico-économique, à l’exception des États-Unis et du Canada, discuteront des efforts à poursuivre en matière de « solidarité, d’équité et d’égalité dans la région », selon le document final préalablement discuté. Outre la présence des chefs d’État comme la Brésilienne Dilma Rousseff, le Mexicain Enrique Pena Nieto ou le Vénézuélien Nicolas Maduro, les secrétaires généraux de l’Organisation des États américains (OEA), José Manuel Insulza, et de l’ONU, Ban Ki-moon, ont annoncé leur participation. Une première depuis la création de la Celac au Venezuela, en 2011, qui en dit suffisamment sur le poids politique que représente désormais cet organisme.

La « déclaration de Caracas » avait acté la construction d’une alliance à même de faire face aux problèmes économiques avec la création d’un fonds régional de réserve, ou encore de promouvoir les droits de l’homme sur le continent. À Cuba, les présidents devraient condamner unanimement le blocus qu’exercent depuis plus d’un demi-siècle les États-Unis contre la Grande Île et se mettre ainsi au diapason du vote de l’Assemblée générale des Nations unies. À cet effet, ils demanderont que La Havane ne figure plus sur la liste des pays dits « terroristes » établie par Washington. « Nous ne nous sommes pas concentrés que sur les priorités cubaines, mais sur les priorités de l’Amérique latine et la Caraïbe dans leur ensemble », a déclaré à Granma le vice-ministre cubain des Affaires étrangères, Abelardo Moreno. La Havane, qui assurait la présidence tournante de la Celac, « s’est efforcée de contribuer à ce que la lutte contre la pauvreté, la faim et l’inégalité soit une priorité régionale », a-t-il précisé. À l’issue de la rencontre, le Chili assurera la nouvelle présidence de cet organisme pluraliste, hétérogène et autonome de la tutelle de Washington.

Cathy Ceïbe

Une majorité d’Américains favorables à une normalisation des relations avec Cuba .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 18 h 57 min

Une majorité d’Américains favorables à une normalisation des relations avec Cuba . cuba_1

 

Monde -            humanitefr            le 12 Février 2014

 

Une majorité d’Américains favorables à une normalisation des relations avec Cuba

Mots clés :                           Sondage,                            Etats-Unis,                            cuba,

 

 

Les États-Unis adopteront ils une autre politique à l’égard de Cuba après plus de cinquante ans de blocus? C’est ce qu’espère une majorité d’États-Uniens, selon une enquête nationale rendue publique mardi par Atlantic Council.

Les résultats de ce sondage mené auprès de 1.024 personnes en janvier augurent en effet d’un réel changement d’état d’esprit quant à la politique de la Maison blanche à l’endroit de la Grande Île de la Caraïbe. Ainsi, 56% des sondés se prononcent en faveur d’une normalisation des relations avec La Havane. Fait encore plus notable: ce souhait grimpe à 62% chez les sondés d’origine hispanique et à 63% dans l’Etat de Floride. Ce qui en soi constitue un bougé des consciences. Pour rappel : la Floride est un bastion de l’exil cubain, fief de l’anti-castrisme, où les magnats de l’économie, les organes de presse et les figures politiques locales ont historiquement pesé sur les choix politiques de Washington, notamment concernant le blocus contre Cuba.

Toujours selon cette enquête 62% des sondés, sont pour alléger le régime de sanctions et de restrictions imposé à la Grande Île. Concernant les limitations de voyages, ils sont 61% à demander qu’elles soient levées. Enfin, 77% des sondés estiment que les autorités US devraient collaborer avec leurs homologues cubaines sur des sujets épineux tels que le commerce illégal ou encore le trafic de drogue. Par ailleurs, une courte majorité, (52%) souhaite que Cuba ne figure plus sur la liste (hallucinante) des pays terroristes ou qui appuient le terrorisme établie il y a quelques années par le département d’Etat dans laquelle on trouve la Corée du Nord, le Soudan, l’Iran ou encore la Syrie. Néanmoins, 50% des sondés font valoir qu’ils ne sont pas favorables à la levée du blocus au prétexte de violations des droits de l’homme contre 43% en faveur. En Floride, les résultats se réduisent à 49% contre 45%.

castro-obama

Une relation « gelée dans le temps »

« La politique du pays par rapport à l’île s’est gelée dans le temps mais, d’autre part, l’île a prospéré sous les tonnes de touristes et l’appui politique des autres groupes de nations. Nous voulions avec cette enquête consulter la voix de la société civile », analyse Peter Schechter, directeur d’Adrienne Arsht Latin American Center, à l’origine de l’enquête. Pour lui les résultats en Floride bouleverse la donne. « Ces cinquante-cinq dernières années, il était convenu qu’il ne fallait pas toucher au thème de Cuba pour ne pas mettre en cause la base électorale de Floride », bastion du républicanisme. Et d’ajouter : « cette réalité a cessé d’exister ».

Cuba reste au cœur de discussions intergroupes au sein du Congrès. L’attitude de fermeté, et rappelons-le d’interventionnisme, des États-Unis s’est avérée contre-productive pendant plus d’un demi siècle. Le récent sommet à la Havane de la Communauté des Etats latino américains et de la Caraïbe dont sont exclus les États-Unis et le Canada en est l’une des démonstrations. La présence de tous les chefs d’Etats du continent ainsi que celles des secrétaires généraux de l’Organisation des Etats Américains, pourtant appendice de Washington, et des Nations Unies ont mis à l’index la Maison blanche. Barack Obama a eu beau critiquer la rencontre ; ces déclarations ont fait pschitt  sur le plan diplomatique ! Tous les Etats s’accordent en effet pour exiger la levée du blocus que d’aucuns considèrent comme un avatar de la guerre de la froide. Les Etats-Unis s’accrochent à cette politique anachronique. Ils n’en sont que plus isolés sur le continent. Et pas que…

Cathy Ceïbe

Cuba : décès de l’ »Héroïne » de la Révolution, Melba Hernández .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 18 h 54 min

Cuba : décès de l'

 

Monde -            humanitefr            le 10 Mars 2014

 

Cuba : décès de l’ »Héroïne » de la Révolution, Melba Hernández

 

 

« Héroïne » de la Révolution cubaine, Melba Hernández, qui fut une des deux seules femmes ayant accompagné Fidel Castro dans ses premiers faits d’armes en 1953, est décédée dimanche à La Havane à 92 ans, a annoncé lundi la presse cubaine.

« Avec une profonde douleur, la direction du Parti communiste cubain (PCC) et de l’Etat informent notre peuple que l’Héroïne de la Moncada Melba Hernández Rodriguez est morte dans la nuit d’hier dimanche 9 mars à la suite de complications associées au diabète dont elle souffrait depuis de longues années », a indiqué le quotidien officiel Granma.

helda_raul_castro Melba Hernández, avocate de formation, avait été, avec Haydée Santamaria parmi les premières femmes à se joindre au mouvement de Fidel Castro en lutte contre la dictature de Fulgencio Batista. Toutes deux furent les seules à participer le 26 juillet 1953 à l’assaut contre la caserne Moncada à Santiago de Cuba, dans l’extrême sud-est de Cuba. Après l’échec de cette première action armée menée par Fidel Castro, elle avait été arrêtée, puis libérée en février 1954. « Melba avait tenu un rôle déterminant dans la compilation et l’édition des notes prises par Fidel en prison, puis dans leur impression et distribution clandestine », rappelle Granma. Elle avait participé au Mexique à la préparation de l’expédition du Granma, le yacht grâce auquel Fidel Castro et 80 militants armés avaient regagné Cuba en décembre 1956 pour entamer la lutte armée, qu’elle devait rejoindre par la suite. melbavietnam

Après l’avènement de la Révolution en janvier 1959, Melba Hernández avait été parmi les fondateurs du Parti communiste de Cuba, députée et ambassadrice au Vietnam notamment. « Héroïne du Travail » et « Héroïne de la République de Cuba », Melba Hernandez avait exprimé le voeu d’être incinérée et que ses cendres reposent au cimetière de Santa Ifigenia, à Santiago de Cuba, aux côtés des restes des autres assaillants de la caserne Moncada, selon Granma.

Lire aussi :

Alain Resnais: le faux départ .

Classé dans : Non classé — dominik27 @ 18 h 49 min

" alt="" src="http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_horizontal/2014-03-10resnais2.jpg" width="588" height="294" />

Le portrait du cinéaste, illustrée par Floc’h, accueillait les proches dans l’église Saint-Vincent-de-Paul remplie de fleurs blanches.

Culture -            humanite            le 6 Mars 2014

Cactus J’ai deux ou trois choses à vous dire par Pierre-Louis Basse

Alain Resnais: le faux départ

Mots clés :                           cactus,                            louis aragon,                            pierre-louis basse,                            alain resnais,                            emmanuelle riva,                            pierre arditi,                            andré breton,                            j’ai deux ou trois chose à vous dire,                            jean cayrol,                            delphine seyrig,                            andré dussolier,

 

 

Le billet de Pierre-Louis Basse, alors que la « troupe » d’Alain Resnais, emmenée par ses acteurs Sabine Azéma, Pierre Arditi et André Dussolier, et tout le monde du 7e art, ont dit un dernier adieu lundi matin au cinéaste.

Cette chose que seul le cinéma est capable de réinventer: 
la vie après la mort. Franchement, vous y croyez à la disparition d’Alain Resnais? Moi, pas une seconde. Le cinéma: cet art extraordinaire qui nous contraint à plonger dans la nuit, pour mieux dévorer la lumière d’une histoire. «Le cinéma substitue à notre regard un monde qui s’accorde à notre désir», notait Bazin. 
Magie de Resnais. Quand il ne tournait pas, il glissait en silence, toujours jeune homme, sur les trottoirs de Paris. Le contraire d’un m’as-tu-vu!

Alain Resnais avait même eu le toupet, l’insolence, de faire chanter la vie, malgré tous ces moments de tristesse et de colère qui font l’histoire. C’est ainsi que je découvris, enfant, les images de Nuit et brouillard. Un choc. La voix de Jean Cayrol disant le mal. Et déjà, nous sommes en 1955, le film donne à voir ce que le monde se refusait encore à admettre: l’assassinat scientifique de 6 millions de juifs. En même temps, il y avait dans le montage ce trouble de l’image qui ne cessera plus jamais de transporter nos consciences. Nuit et brouillard, c’est le commencement atroce d’une révélation qui se poursuivra avec Shoah, de Lanzmann, puis la voix de Ferrat. Quand on pense que les autorités allemandes tentèrent de censurer, en France même, le film si poignant de vérité d’Alain Resnais!

Invention poétique

Plus tard, Hiroshima mon amour, cette jeune femme dans la cave me ramènera toujours à ce couple obsédant: amour et violence. L’amour dans la guerre. Les visages lumineux d’Emmanuelle Riva et du comédien japonais Okada. Dès le début de son histoire avec le cinéma, Resnais avait déposé sur sa caméra la puissance de la surprise et de l’invention poétique. Faut-il rappeler qu’il avait acheté sa toute première caméra du côté du passage Pommeraye à Nantes, là même où André Breton et Louis Aragon avaient tant flâné dans les années vingt ? Nantes, cette ville de toutes les aventures, de toutes les surprises au coin des rues, notera Breton…

«C’est très bizarre, observe Enki Bilal, je l’ai revu il y a un an, en pleine forme, je m’étais presque habitué à considérer Alain Resnais comme quelqu’un d’indestructible.» Et Bilal de rappeler avec justesse que Resnais aura «creusé dans son œuvre tout ce qui était lié à l’écriture et au théâtre». La malice de Resnais: nul besoin de discours pour s’engager. Mais sur ces événements qui avaient déjà la lourdeur du tragique (guerre d’Espagne ou d’Algérie), Alain Resnais demeurait un chef d’orchestre sublime. Celui dont l’esthétique en rajoutait toujours dans les comportements des uns et des autres, face aux grands drames de l’histoire. On peut dire que Resnais aura bel et bien remis les hommes et les femmes au centre de la partie. Une façon chaleureuse aussi et tendre de nous offrir une forme d’espoir. N’est-ce pas simple et judicieux de nous glisser à l’oreille, l’air de rien, que tout se termine en chansons? N’est-ce pas une manière d’espoir?

2014-03-10resnais1

Resnais ne meurt pas car il nous renvoie à cette fragilité de toute destinée humaine. Notre parcours sur la terre ressemble à du cristal de Bohême. Je pense à ce que nous disait tout à la fin de sa vie (on pourrait presque dire de sa nuit, puisqu’il était devenu aveugle) le grand écrivain argentin Borges: «Sommes-nous ici, ou très loin, il y a une centaine d’années?» Et où donc serons-nous, les uns et les autres, dans quelques décennies? À faire la guerre, l’amour, ou à chanter quelques mélodies joyeuses qui seules parviendront à nous réunir?

Je pense aussi à l’Année dernière à Marienbad. Je m’autorise le droit d’écrire: son plus beau film. L’errance de Delphine Seyrig dans un palace glacial et cerné de faux souvenirs.

Jusqu’au bout, jusqu’à son dernier film – sera-t-il le dernier? – Resnais brouille les cartes et nous envoie finalement un carton d’invitation à faire la fête, plutôt que la tête, quand ceux que nous avons aimés disparaissent pour de bon. Ainsi, le 26 mars prochain, nous irons voir Aimer, boire et chanter. Et nous nous souviendrons de la jeunesse de Resnais. De toutes ses surprises affolantes qui auront endiablé sa famille de cinéma (Pierre Arditi, Sabine Azéma, André Dussolier) sans doute inconsolable. Cette jeunesse qui n’est jamais dupe de tout ce que lui réserve dans son dos le monde figé des adultes. Et nous chanterons.

  • A lire aussi:

Les précédents billets de Pierre-Louis Basse

Resnais, ultime mot d’ordre : Aimer, boire et chanter

Pierre-Louis Basse

12345...298
 

Theveste FLE |
Lapmsaideauxparentsenmilieu... |
Arrondaz1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amipostemardi
| Young Up
| Comiteparentselevesjasseron